Fermeture

Ouverture 


Le 5 Septembre 2017
 

Un cursus évolutif

 

Pour chaque niveau d'apprentissage ou de perfectionnement nous avons une manière différente d'aborder le travail.

Chaque étape correspond à la maturité aquatique de l'enfant.

La durée de chacune d'elles diffère selon sa personnalité et son désir. Il peut aller de l'avant, sauter des étapes, comme revenir aux précédentes ; notre travail étant de déceler ce qui lui convient.

Les leçons de brasse correspondent à l'apprentissage et à l'automatisme du mouvement et deux grands groupes d'enfant se dessinent.

J'ai peur de l'eau, apprends-moi d'abord à nager.

Dès que je saurai sortir de cet élément par mes propres moyens, j'envisagerai de réaliser ce que je craignais auparavant (mettre la tête sous l'eau, sauter, etc.).
Si tu respectes mon rythme, tu m'y verras heureux.

J'adore l'eau et j'ai un semblant d'autonomie.

Pourquoi me contenter du petit chien qui n'est pas une nage, alors qu'il me faudra casser les mauvais automatismes quand j'apprendrai à nager, pour en créer des plus fiables ? La technique est l'assurance d'une grande résistance et d'un confort physique essentiel à chacun de nous. Trop nombreux sont encore les gens qui pensent que la brasse est mauvaise pour le dos. Si elle est bien nagée, elle est au contraire bénéfique pour les « dos cassés ».

Nos nous attardons longuement sur l'assimilation du mouvement. Si les bases sont bonnes nous pouvons construire peu à peu une nage efficace, réalisée sans se blesser par des mouvements désordonnés, et sans fatigue. Le travail des jambes est l'édifice de cette nage. Pour certains de nos enfants il a été plus difficile à assimiler, soit les « loulous » sont jeunes et ils ont besoin d'affiner leur motricité et de développer leur capacité de concentration, soit ils doivent adapter à l'eau leur morphologie (les filles par exemple, flottent plus que les garçons, leur densité musculaire étant moins grande, etc.) ou leur posture (pieds, genoux, cuisses varus, c'està- dire tournés en dedans).

Le ballon

Quand ils ont obtenu le ballon (une longueur dans une technique correcte devancé par le MMS*) ou le brevet de 25 m, leur nage mérite les encouragements car leurs techniques, si elle est présente, n'en est pas moins fragile, et l'assurance pas encore au rendez-vous.

Nous estimons qu'un enfant sait nager quand il est capable de réaliser sans crainte dans une technique, sans faute majeure (pieds, etc.) et avec une respiration adéquate, le cinquante mètres départ plongé.
Un brevet est représentatif du maximum que l'enfant puisse faire techniquement dans une nage et il garantit les acquis du brevet précédent.

 

Club Brasse

Au Club de Brasse l'objectif repose sur l'aisance dans l'eau. Il y a donc perfectionnement des bases techniques, travail de fond, d'endurance, et surtout recherche de plaisir de l'eau. Nous nous trouvons ici dans le cadre d'une activité à l'année où l'enfant vient pour se détendre, rencontrer des camarades et vivre simplement son histoire avec l'eau.

Pour l'apprentissage des autres nages le principe est le même mais souvent plus rapide, les enfants ayant déjà une expérience de l'eau.